Warning: include(images/social.png): failed to open stream: No such file or directory in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584

Warning: include(images/social.png): failed to open stream: No such file or directory in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584

Warning: include(): Failed opening 'images/social.png' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584
Radio Panik FM | La réunification de Gazzman « Couleur » Pierre et Nu Look: Une stratégie capable de remodeler la « scène » HMI

La réunification de Gazzman « Couleur » Pierre et Nu Look: Une stratégie capable de remodeler la « scène » HMI

La réunification de Gazzman « Couleur » Pierre et Nu Look: Une stratégie capable de remodeler la « scène » HMI

La division a traversé des siècles d’histoire sans jamais rien apporter à l’humanité, sinon causer et nourrir la haine, les luttes fratricides, les querelles et les guerres. Cela se remarque aussi dans l’univers musical konpa dirèk, et un tel fait ne date pas d’aujourd’hui. On comprend le message émotionnel que partage Arly Larivière avec le public à travers la chanson « So what? » de Nu Look, qu’il ne faut pas confondre avec la composition musicale « So what?» de Miles Davis. Deux mondes musicalement distincts!

L’orgueil et l’hypocrisie se reflètent dans toutes les activités liées au marché musical konpa dirèk. Ils fortifient la division et forcent les musiciens à prioriser leurs intérêts personnels au lieu de considérer le bien-être collectif. L’on comprend bien que « charité bien ordonnée commence par soi-même », mais le konpa dirèk fait face à des problèmes que seule une prise de conscience collective des musiciens peut aider à le replacer sur les rails de la normalité. Les observateurs avisés pensent qu’une réunification Gazzman / Nu look aiderait à remodeler la « scène » HMI et empêcher la descente rapide aux enfers du konpa dirèk.

La division ne fait avancer aucune cause

Le départ de Gazzman Couleur de Nu Look, en janvier 2010, avait causé tout un tohu-bohu, qui a donné lieu à une division entre les vrais fans de Nu Look et les sympathisants de Gazzman Couleur, le chanteur vedette de Disip. La relation entre Arly Larivière et Gazzman semble être maintenant au beau fixe. Ils se parlent, mais l’orgueil semble diminuer les chances de la réunification que souhaite le public.

On se demande souvent si l’on peut se fier aux beaux textes que certains groupes musicaux nous présentent. Par exemple, dans la chanson « Legacy » du groupe Nu Look, il est dit: « nou se yon sèl fanmi, fò n viv an amoni, nou gen yon sèl peyi ki rele Ayiti.. olye n goumen youn n ak lòt pouki n pa goumen youn pou lòt…. chak fwa nou dezini se drapo n nou trayi..se lapè, se lanmou kifè lavi bel tou lèjou, pa bliye nou tout se frè, met tèt ansan m pou n gen on demen ». C’est un excellent morceau chanté par Gazzman Couleur. Personne ne pourrait l’interpréter mieux que lui. Le message qui se dégage de ce tube invite à la méditation quotidienne.

Chanter sa patrie est une preuve d’amour. Mais quand on ne pratique pas ce qu’on prêche, on devient la risée du monde et on donne au public le droit de douter de vos sentiments et de vous décerner l’épithète de trompeurs. Ne connaissant pas vraiment tous les détails qui ont causé la séparation de Gazzman Couleur de Nu Look, ce serait osé de juger l’un ou l’autre des protagonistes. Ne réveillons pas le chat qui dort – « chat fè rèv li, li ret nan kè l ». Il est temps que nos compatriotes comprennent qu’on peut travailler avec un opposant pour faire avancer une cause commune. C’est l’attitude égoïste « chacun pour soi » qui gangrène notre société. Cela se remarque à tous les niveaux de notre société.

Seul un sauvetage collectif peut changer la situation. Peu importe nos différends, nous coexistons. Nous représentons les maillons d’une même chaîne. Dans toute société, la compétition est inévitable. Et pour qu’il y ait une compétition équilibrée, il faut prendre en compte l’existence des concurrents évoluant dans un même domaine. Dépendant de la nature du champ d’évolution du concurrent, sa réussite dépendra de sa vision, de sa créativité, de son talent ou du service qu’il offre à sa clientèle. L’histoire entre Gazzman Couleur et Arly Larivière est connue de tous.
Chacun dirige son groupe à sa façon. Gazzman Couleur, malgré vents et marées, maintient Disip en vie. Il a même sollicité l’assistance de ses compétiteurs. Konplo pi fò pase wanga.

Qui aurait cru que les deux compères, Arly et Gazzman, seraient encore en compétition aujourd’hui? La formation Nu Look bénéficie d’une meilleure cote de popularité et d’un plus grand succès. Malgré les bonnes prestations de Disip, cette formation musicale se trouve entre l’enclume et le marteau, dans un espace confiné sans aération, ni lumière. Le chanteur- vedette de Disip doit comprendre que personne ne peut l’aimer plus qu’il s’aime – « pa gen moun ki renmen Gazzman plis ke Gazzman li men m dwe renmen tèt li ». N’avais-je pas annoncé le départ du bassiste « Sexy Beef », un an avant sa récente démission (en 2015) ? Le groupe Disip va encore être amputé de plusieurs autres musiciens. Aucun musicien de l’univers konpa dirèk n’a la résilience de Gazzman Couleur. Sa ténacité défie l’imagination. Il monte le mât de cocagne (maswife) à reculons, et ne se décourage pas.

L’intégration de Dano comme claviériste / keyboardiste au sein de cette formation musicale ne peut pas garantir sa survie. Tant que Gazzman ne se débarrasse pas des mauvaises herbes qui grandissent dans son entourage, Disip n’ira nulle part. Gazzman a déjà le dos au mur. Dife nan kay la. L’escalier de secours est en face du chanteur. Il doit imaginer d’autres alternatives, la meilleure étant une négociation pour une brève tournée avec Nu Look. La situation ne parait pas facile, puisqu’il ne peut pas abandonner les musiciens de Disip, qui ont consenti des sacrifices pour être avec lui dans les conditions que nous connaissons tous.

Le langage du silence: Une preuve de sagesse et de modestie

Tout change avec le temps. Mais, Arly Larivière ne réalise pas encore que la puissance vocale qu’il a eue tout au début de sa nouvelle expérience comme chanteur de konpa dur « pike devan » perd graduellement de son intensité. Nu Look a vraiment besoin d’un autre chanteur aux côtés d’Arly Larivière, s’il veut consolider son succès. Cela ne veut pas dire que celui-ci n’assume pas bien son rôle de chanteur, mais sa voix s’use. On ne comprend pas la raison qui, aujourd’hui, motive Arly Larivière à fanfaronner (fè dyòlè) à tribord et à bâbord sur les réseaux sociaux. Il laisse l’impression que seul Nu Look peut offrir un face-à-face valable. Le fait de s’autoproclamer «King Arly » ne lui donne aucune autorité pour minimiser la capacité et la valeur de ses compétiteurs. Modestie et sagesse obligent !

Il est toujours bon de réfléchir avant d’agir ou de réagir. Dans une déclaration qu’Arly a faite à la presse, il laisse au public l’impression qu’il essaie d’éviter / d’esquiver Gazzman Couleur. Il ne veut pas que celui-ci vienne lui voler la vedette. Orgueil ! Pourtant, la réunification parait bien possible. Une telle disposition aiderait et Gazzman et Nu Look. Quand Arly fait croire qu’on ne peut pas réunir les anciens membres d’une formation musicale opérationnelle, il a raté sa cible. Cela prouve qu’il ignore que le Tabou Combo de Pétion-Ville, à l’occasion de ses 25 ans d’existence, avait réuni les anciens musiciens qui, au fil des ans, avaient contribué à son grand succès. Le Tabou Combo honorait des contrats régulièrement quand, plus tard, il répéta le même geste à l’occasion de ses 40 et 45 ans d’existence. Tabou Combo est encore actif. Fanfan Tibot nous apprend que le groupe performera au Cap Vert le 17 mai, puis le 23 mai en France, à la Place de la république, à l’occasion de la célébration de l’abolition de l’esclavage.

Le retour de Gazzman au Nu Look aurait été déjà possible, si l’artiste n’avait pas lancé des flèches à travers la chanson « Leader » de Disip. Cette attitude du chanteur de Disip n’a pas plu à Arly Larivière. On voit bien la nature du résultat quand l’orgueil et l’ego s’en mêlent. Gazzman Couleur n’avait jamais signalé l’existence de la chanson « Leader » à Arly Larivière pendant leur consultation, avant la sortie de son CD « Viktwa ». Arly doit considérer cette chanson « Leader » comme une comédie musicale au lieu de se sentir offusqué par le message véhiculé à travers cette chanson. Si Arly se fâche, c’est qu’il admet et approuve ce que dit la chanson. Le silence est un langage complexe. Celui qui parle peu comprend mieux comment danser au rythme de la vie.

La lumière luit dans les ténèbres

On dit que Gazzman et Arly sont avides d’argent, mais ils ne réalisent pas qu’une réunification ou une tournée bien planifiée « Gazzman / Nu Look » pourra leur garantir de bonnes retombées financières. Ils n’ont qu’à mettre leur ego et leur orgueil de côté pour l’organiser. Le public pourra avoir l’occasion de revoir Gazzman aux côtés d’Arly Larivière interprétant les chansons à succès de Nu Look. La scène HMI n’est pas aussi fructueuse que les musiciens veulent nous le faire croire. Cela est si vrai que le nombre de participants aux soirées dansantes a considérablement baissé quand un groupe anime une soirée dansante tout seul. N’est-ce pas la raison pour laquelle chaque groupe essaie de s’accrocher à un autre qui occupe une meilleure place sur l’échiquier musical haïtien?

La HMI est la seule industrie qui n’offre pas la possibilité à ses membres d’avoir des vacances rémunérées. Auteur de l’article : Robert Noël. La saison estivale 2015 en Haïti ne sera pas fructueuse pour les groupes musicaux qui, habituellement, y vont en tournée en cette période de l’année. On annonce les élections pour l’été. Aucun groupe musical konpa dirèk, sans distinction, ne peut se payer le luxe d’une vacance d’un mois ou deux. Leur revenu dépend seulement des bals en weekend et d’un festival annuel traditionnel. Ils négligent toutes les autres possibilités qui pourraient leur être rentables.

Arly et Gazzman doivent étudier les possibilités qui s’offrent à eux maintenant pour, au moins, organiser une excellente tournée. Ils n’ont même pas besoin d’un promoteur pour concrétiser ce rêve que caresse le grand public. Un tel geste prouvera si vraiment Gazzman Couleur et Arly Larivière travaillent pour le changement et l’avancement de leur monde musical « konpa dirèk », comme ils le disent toujours à travers leur musique. Quand on ne pratique pas ce qu’on prêche, on devient ridicule. Ce qui confère le droit au public de décerner le titre de trompeurs à tous ceux qui adoptent un tel comportement. La Bible ne nous dit-elle pas : « Oh qu’il est agréable et doux pour des frères de demeurer ensemble- Psaume 133 »?

robertnoel22@yahoo.com

1 Comment

  1. Rozanne Mccumiskey  /  August 3, 2015, 11:06 pm Reply

    I cannot thank you enough for the article post.Really thank you! Great.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedInGoogle+YoutubeRedditDribbbleBehanceGithubCodePenEmail