Warning: include(images/social.png): failed to open stream: No such file or directory in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584

Warning: include(images/social.png): failed to open stream: No such file or directory in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584

Warning: include(): Failed opening 'images/social.png' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/milfort19/public_html/wp-content/themes/radiopanikfm/functions.php on line 584
Radio Panik FM | Le CEP agira avec « les yeux bandés » contre les fauteurs de troubles

Le CEP agira avec « les yeux bandés » contre les fauteurs de troubles

Le CEP agira avec « les yeux bandés » contre les fauteurs de troubles

A la suite du scrutin émaillé d’actes de violence et de vandalisme, le Conseil électoral provisoire (CEP) n’entend pas rester les bras croisés. Si des candidats et d’autres fauteurs de troubles soupçonnés d’être impliqués dans ces incidents sont déjà écroués, notamment dans le Plateau central, d’autres suivront. Le conseiller électoral Néhémy Joseph est catégorique, le CEP sévira contre ceux qui ont semé la pagaille le 9 août.

« On est en train de faire l’inventaire des dégâts, identifier les candidats infracteurs en vue de prendre telles mesures que de droit contre les prévenus », a indiqué Me Néhémy Joseph, qui assure que le CEP agira avec les yeux bandés. « La décision du Conseil sur les candidats et les partis politiques qui, par la violence et la fraude, ont perturbé la journée du vote, ce conformément au décret électoral : Konsèy la ap bayo sa yo merite, san fòs kote », a-t-il assuré.

« Lundi, on devra commencer par entendre des nouvelles du CEP en ce sens », a confié Me Néhémy Joseph, déterminé à mener le processus électoral jusqu’au bout.

Suite aux actes de violence enregistrés un peu partout dans le département de l’Ouest, 21 personnes ont été déférées au parquet de Port-au-Prince au cours de la journée du 9 août 2015, consacrée aux élections législatives. Deux d’entre elles ont été condamnées à cinq jours d’emprisonnement, lors d’une audience correctionnelle. Dans une autre audience, cinq autres personnes ont été déférées au cabinet d’instruction. Elles sont poursuivies pour « enlèvement d’urne du bureau de vote ».

Par ailleurs, trois candidats à la députation sous la bannière des organisations politiques Pitit Dessalines, Fanmi Lavalas et VERITE dans la circonscription de Mirebalais ont été arrêtés et écroués à la prison civile de cette ville. Jean-Claude Lubin a été appréhendé à Terre-Rouge accompagné d’un autre individu.

Valéry Daudier Source Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

FacebookTwitterInstagramPinterestLinkedInGoogle+YoutubeRedditDribbbleBehanceGithubCodePenEmail